Yann Queffélec, le fidèle, aux Journées Nationales du Livre et du Vin de Saumur

Yann Queffélec célèbre l'esprit qui singularise les Journées Nationales du Livre et du Vin à Saumur, et nous sied tant, à Onzième Sens, en contant les liens entre livre et vin, convoquant rêves d'enfant et éternité.


 

Yann Queffélec

Sa dernière parution :

La Mer et au-delà (Calmann-Lévy)



 


Premier Apéro, par Yann Queffélec


La différence entre livre et vin ?


Si par malheur il en existe une, je mets au défi un épicurien de bonne foi de me la servir sur un plateau (comme il veut, d’ailleurs). Ce n’est pas pour rien qu’Apollinaire a baptisé son chef d’œuvre « Alcools », et qu’on dit ‘’Œnothèque’’ pour un assemblage de bouteilles digne d’une librairie.


Allez, soyons sérieux. Et puis non, gare au sérieux...

On n’est pas sérieux de sept à soixante-dix-sept ans, comme dirait l’autre, et même si l’on s’interdit les vins et spiritueux à sept ans comme à huit, neuf, dix, onze (il serait temps de s’y mettre), on a pour ivresse d’enfant l’imaginaire des écrivains ou l’érotisme naissant, émoi sans pareil. Du livre à la bouteille, c’est du sens même des choses qu’il y va.


Buvons, lisons, c’est bon, c’est ‘’hum’’... tellement bon !


Le temps passe : un roman prétend lui tordre les aiguilles ou les entraîner dans le sens qu’il désire ; un bel alcool lui fausser compagnie en douceur - lui préférer l’instant vivant qui a l’éternité pour sillage et lendemain.


La ressemblance entre livre et vin ?

L’un se lit quand l’autre se boit, les deux plaisirs font équipe au sein du bien-être individuel englobant les sens, cervelle incluse. Maintenant si vous avez soif après m’avoir lu, pas d’offense : rendez-vous au bistrot du coin. J’aurai ‘’La vie mystérieuse du Vin’’ de Bruno Quenioux sous le bras ou ‘’Premier Sang’’ d’Amélie Nothomb, kenavo !


Yann Queffélec




Le nez de Onzième Sens


Les Journées Nationales du Livre et du Vin soufflent leur vingt-cinquième bougie les 9 et 10 octobre. Cet évènement d'ampleur rejoint tant l'esprit de Onzième Sens : cultiver l'hédonisme raisonnable, en mariant littérature et monde du vin. Les Journées Nationales du Livre et du Vin ne sont pas qu'un salon littéraire, elles représentent un point de rencontre, où s'entrecroisent sommeliers, oenologues, cavistes, vignerons, éditeurs et écrivains donc. Comme ce moment a été inspiré par Jean Carmet sur ses terres, chacune des journées a été marquée dans son histoire par la présence ou le parrainage de personnalités du 7ème art : Gérard Depardieu, Dominique Besnehard, Isabelle Carré...


Isabelle Carré, à Saumur


Et Jean Carmet y a entraîné avec lui Claude Chabrol, Jean-Pierre Mocky et Jean-Claude Brialy. À travers ces quatre formidables silhouettes (on n'ose imaginer aller boire un coup et surtout plus avec ces quatre garçons...), les Journées Nationales du Livre et du Vin honorent le cinéma, thème principal cette année du salon, comme en témoignent les présences d'Anne Parillaud, Jean-Jacques Beineix, Régis Wargnier... Une centaine d'écrivains compose le plateau exceptionnel du week-end, avec Jérôme Attal, Sarah Biasini, Mireille Dumas, Michèle Halberstadt, Lilia Hassaine, Eléonore Pourriat, Charlélie Couture, Saïd Taghmaoui, Patrick Poivre d'Arvor, Laure Gasparotto, Blanche de Richemont, Santiago Amigorena (les filles se pâment...), Noëlle Châtelet, et le camarade Dominique Maisons (le dimanche seulement, ce fainéant...)... Entre autres, le tout sous le regard aiguisé de Yann Queffélec, le fidèle, qui créé les liens entre les générations et les territoires - la Loire étant aussi espérance d'océan et de grands larges - les mots et les grands vins de Loire et d'Anjou, les Journées Nationales bénéficiant des parrainages prestigieux du Château de Parnay, des fines bulles De Chanceny, et d'Alliance Loire.


Yann Queffélec et Gérard Depardieu sous les yeux de Gonzague Saint Bris


Yann Queffélec, nous le connaissons de fidélité, pour les salons qu'il honore, la joyeuse tournée des Nocturnes Littéraires de Pierre Défendini notamment, et nous avons été très heureux qu'il accepte d'illustrer par son texte les Journées Nationales du Livre et du Vin dans Onzième Sens, puisque nous aimons les vrais personnages. Les écorchés, les passionnés, les obstinés, les rugueux, les amoureux. On l'imagine volontiers embrasser tout ça, dans une ferveur intérieure. Bien entendu, "Les Noces barbares" l'ont consacré Prix Goncourt, mais on ne peut résumer un homme à un texte, à un seul moment de sa vie, alors qu'il est aussi un marin, un mélomane (sa première publication était consacrée à la biographie de Béla Bartòk), un poète, un éternel voyageur et un ami éperdu, ainsi qu'en témoigne son dernier ouvrage, consacré à Florence Arthaud ("La Mer et au-delà" / Calmann-Lévy). Trajectoires d'une vie heureusement tumultueuse. Queffélec préfère la mer montée à la pétole. Qu'il soit le bienvenu ici.




On ne va pas vous laisser comme ça, en passant par Saumur, et les bords de Loire, sans vous parler d'une merveille locale ! Ça tombe bien, nous nous sommes promenés dans le Saumurois en août, où le Château de Parnay, partenaire des Journées Nationales du Livre et du Vin, représente l'une des perles de l'appellation Saumur Champigny.



35 hectares sur les côteaux de la Loire, constitués de quatre parcelles, profitant pleinement des sols argilo-calcaires du terroir. Dans la fraîcheur du tuffeau vieillissent en cave les cuvées du Château de Parnay, désormais choyées par leurs propriétaires, Régis et Olivier Vincenot, dignes successeurs d'Antoine Cristal, figure tutélaire des lieux. On va se faire plaisir, en choisissant "La Coulée du Méridien". Parce qu'on aime passionnément la poésie de la géographie, et que la parcelle se situe précisément sur le tracé du Méridien de Greenwich. Cabernet franc exposé au Sud, douceur, langueur, oubli du temps. Seul le fleuve charrie souvenirs et mélancolie. Et parce qu'on aime les robes noires (qui vont si bien aux femmes et aux vins), les arômes de mûres ou bien de myrtilles (c'est selon les heures), qu'on ne déteste pas le bois lorsqu'il s'efface devant la réglisse, et que l'on rêve de profondeur, et de longueur. Ce n'est pas donné, le prix de la cuvée étant aussi celui d'une position intime inversée, mais si l'on reste plus sage en tout, on optera pour le "Clos", pour découvrir fleurs et fraîcheur sur les fruits de bord de Loire.




 

Château de Parnay

chateaudeparnay.fr

1, rue Antoine Cristal 49730 Pernay

09 67 86 77 59




Un immense merci à Nicolas Nithart de Livre et Vin pour son aide précieuse, et au Château de Parnay pour la qualité des photographies du site du domaine.